16 juin 2015 0 103 Vues

Tunis : Fitch dégrade les notes de Servicom et pointe du doigt ses défaillances

L’agence de notation Fitch Ratings a dégradé la note nationale à long terme du groupe de construction basée en Tunisie Servicom de B à B- et sa note nationale de premier rang à long terme non garantie de B à CCC + ‘. Pour l’une comme pour l’autre note, la perspective est stable. La note nationale à court terme a été confirmée à ‘B (tun)’. Fitch a également dégradé la note nationale à long terme de l’encours obligataire 2018 de B à CCC +’.

La dégradation reflète la violation par Servicom des « directives négatives» de Fitch (5,2x de levée de fonds provenant de l’exploitation (FFO) en 2014 contre 4.0x fixés au titre de la directive négative), un flux de trésorerie négatif issu des opérations (CFO) en 2014. En outre, Fitch prévoit seulement une amélioration limitée dans le profil financier de Servicom au cours des deux prochaines années, tandis que la liquidité est également serrée. L’agence de notation déclare qu’elle suivra toute amélioration alors que la direction de Servicom réoriente sa priorité de la croissance vers la rentabilité et le fonds de roulement.

S’agissant du fardeau croissant de la dette, Fitch s’attend à ce que la dette de Servicom augmente encore plus en 2015 et en 2016 en raison de la poursuite des décaissements dans un contexte de hausse des dépenses en capital. La levée de FFO restera au-dessus 5x, un niveau plus compatible avec la note B-.

– Capacité limité de désendettement

Fitch estime que les capacités de désendettement de Servicom sont limitées dans un avenir prévisible. Une amélioration durable des paramètres de crédit dépendra de la capacité de la direction de Servicom d’augmenter l’EBITDA et d’améliorer le fonds de roulement. En ce qui concerne la liquidité serrée, Fitch prévoit que la liquidité de Servicom restera sous pression en raison d’un flux de trésorerie libre (FCF) négatif. Servicom a accès à des facilités de crédit renouvelables de l’ordre de 15 millions de dinars, dont 7 étaient inutilisés en 2014 comparés aux 26 millions DT de dette à court terme.

La société est tributaire de banques locales pour renouveler les infrastructures existantes et financer son fonds de roulement. Servicom a réussi à augmenter sa facilité de crédit renouvelable à hauteur de 2 millions DT en 2014 et a levé des fonds d’un montant de 20 millions DT, ce qui a favorisé sa liquidité. L’émission obligataire de 20 MDT prévue en 2015 devrait contribuer à refinancer les 12 MDT d’effets de commerce et améliorer le profil de la maturité de la dette.

– Concentration de risque élevée

Les principaux clients de Servicom sont le gouvernement tunisien et les agences qui en relèvent, qui représentent 68% du chiffre d’affaires du groupe. Cette haute concentration de la clientèle est un risque supplémentaire pour Servicom, estime Fitch. En outre, l’exposition au secteur public implique de longs retards de paiement et affecte le fonds de roulement. Cependant, Fitch comprend que le management s’emploie à accroître la part du secteur privé afin d’améliorer les délais d’encaissement.

– Taille limitée Taille et Diversification géographique

Les notes de Fitch continuent, selon cette agence de notation, de refléter la petite taille de l’entreprise dans le secteur de la construction en Tunisie (y compris le déploiement de réseaux de télécommunications) par rapport à ses pairs en Tunisie et à l’étranger notés par Fitch. L’entreprise travaille principalement pour le marché local (90% du chiffre d’affaires) et la diversification géographique est limitée en dépit de ses croissantes actions au Maroc et en France.

Enfin, Fitch évoque enfin les développements futurs qui pourraient, individuellement ou collectivement, conduire à une notation positive. L’agence cite à cet effet une amélioration de la gestion du fonds de roulement et la capacité de réduire la dépendance vis-à vis des banques et des actionnaires

Quant aux développements futurs qui pourraient, individuellement ou collectivement, conduire à l’attribution de notation négative, Fitch cite une augmentation des risques de liquidité et l’administration de la preuve d’un affaiblissement du soutien des banques.

M.L.

Source: Tunis : Fitch dégrade les notes de Servicom et pointe du doigt ses défaillances

Previous Tunis: Moins d'un million de lignes fixe, TT en baisse et Ooreddo en hausse
Next Accident mortel de train à El Fahs: Le bilan s’alourdit !

À lire aussi

Économie

Tunisie-Attaque de Boulaaba : près de 1000 cartouches tirés sur les agents de la Garde nationale

Une source de l’Unité spéciale de la garde nationale (USGN) a assuré que les agents de la garde nationale tombés en martyr dans la région de Boulaaba, à Kasserine, ont

Économie

L’exportateur tunisien et les opportunités de développement

Dans le but de développer et diversifier davantage les exportations pour qu’elles deviennent un des principaux moteurs de l’économie tunisienne, il serait opportun de définir une stratégie pour la promotion

Économie

L’ ATIC organisera la première édition de sa conférence annuelle du capital investissement

L’Association Tunisienne des Investisseurs en Capital « ATIC » organisera la première édition de sa conférence annuelle du capital investissement, événement phare de la profession qui se tiendra le jeudi 23 avril