Le cinéma tunisien au festival de Cannes

Le cinéma tunisien au festival de Cannes

Par le 28 février 2016

Le court «My name is Imen» dans la compétition

D’aucuns se rendent compte que le 7ème Art tunisien connaît depuis l’année 2015 jusqu’à ce jour une floraison notoire. A vrai dire, la production s’est nettement multipliée. Tous les deux, trois mois, de nouvelles œuvres de jeunes et moins jeunes artistes se jouent. «Chbebek el Janna», «Narcisse», «A peine j’ouvre les yeux» ou encore «Nhebbek Hedi».  Désormais, les salles de cinéma revivent de nouveau de véritables moments de gloire. Le 7ème art tunisien s’accapare, pour le plus grand bonheur des cinéphiles, toutes les salles tunisiennes.

Les échos ne sont que positifs. On ne tarit pas d’éloges sur ce nouvel élan. Ce nouveau souffle cinématographique tunisien ne laisse personne indifférent. Et pour cause !

«My Name is Imen» à Cannes

La reconnaissance des spécialistes du grand écran atteint l’international. Après la consécration inattendue de «Nhebek Hedi» de Mohamed Ben Atia au festival de Berlin, aujourd’hui, c’est le tour de «My name is Imen». Un court de la réalisatrice Najet Hadriche. Le film vient d’être retenu pour la prochaine édition du célèbre festival de Cannes 2016.

En course dans la catégorie «Short Film Corner», «My name is Imen» est joué avec en tête d’affiche l’actrice Meriam Ben Hassine. Il raconte l’histoire d’une militante incarcérée dans les prisons tunisiennes. Durant 20 minutes, le film décrit au moindre détail la réalité infernale derrière les cellules en Tunisie.


A propos de Melek Lakdar


Journaliste professionnelle férue d’art et amoureuse de la vie.
De formation littéraire et après une brève carrière dans l’enseignement secondaire et universitaire, elle décide de changer de voie et de suivre son intuition et sa passion pour le journalisme.
Elle débute sa carrière au sein de l’hebdomadaire francophone tunisien « Tunis Hebdo » en tant que responsable du service culturel. Elle intègre ensuite le quotidien francophone « Le Temps », service Proximité puis service culturel.
Elle est aujourd’hui la rédactrice en chef du magazine Shinymen et responsable communication de différents événements.


Source: Le cinéma tunisien au festival de Cannes

Previous Tunisie-Allemagne : Gerd Muller en visite en Tunisie le 28 et 29 février
Next Angleterre : Manchester City remporte leur quatrième League Cup

À lire aussi

Dossier

Tunis-Pétrole : ADX Energy obtient une extension de 6 mois du permis Kerkouane

La compagnie pétrolière ADX Energy a obtenu une extension de six mois pour l’exploration au titre du permis offshore Kerkouane. La décision permettra à l’entreprise de poursuivre ses efforts d’amodiation

Dossier

Tunis : Démarrage des négociations sur les actions UADH

Le marché principal de la bourse de Tunis a accueilli ce matin du vendredi, 5 juin 2015, une nouvelle entreprise portant ainsi le nombre des sociétés cotées à 78. Il

Dossier

La Tunisie droit dans le mur

Tribune. Quand la vision stratégique manque au pays des momies. Quand Bourguiba renait déphasé par la modernité des conflits géopolitiques. Quand le pouvoir devient une fin en soi, il ne