L’association SHAMS pour la dépénalisation de l’homosexualité gagne son procès contre l’État

L’association SHAMS pour la dépénalisation de l’homosexualité gagne son procès contre l’État

SHAMS

PROCES – L’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité est autorisée à poursuivre ses activités en vertu du jugement du tribunal de première instance de Tunis, prononcé mardi 23 février.

L’association avait saisi la justice pour contester la décision de suspension de ses activités pour une période de 30 jours prise par l’État, le 4 janvier 2016.

« Nous saluons l’indépendance de la justice tunisienne et nous remercions la société civile qui a combattu à nos côtés. C’est une victoire pour la consécration de l’universalité des droits humains et pour la Tunisie », peut-on lire dans le communiqué de l’association.

Depuis sa création, l’association a fait en effet grand bruit. Il faut dire que c’est la première association légalisée qui revendique ouvertement la dépénalisation de l’article 230 du Code pénal, criminalisant l’homosexualité.

Début décembre, Abdellatif Mekki, élu d’Ennahdha, a jugé qu’elle était « dangereuse » pour la « paix sociale », évoquant notamment le taux de divorce, la consommation de drogue ou encore les violences conjugales, sans pour autant établir de lien entre l’homosexualité et les données évoquées.

Previous Tunisair Express : Ouverture de nouvelles lignes sur Paris-CDG 3
Next Une ONG tunisienne de défense les droits des homosexuels jugée légale

À lire aussi

Société

Tunis: 9 individus soupçonnés d’appartenir à un groupe terroriste arrêtés

Jeudi, 14 Janvier 2016 – 14:55 L’unité nationale de recherche dans les crimes terroristes d’El Gorjani ont arrêté à Jebel Lahmar à Tunis, 9 individus soupçonnés d’appartenir à un

À la une

Le film « La vie d’Adèle » d’Abdellatif Kechiche, censuré en France pour atteinte à la pudeur

Suite à une plainte de l’as­so­cia­tion poli­ti­sée et judéo-chétienne Promou­voir, le film La vie d’Adèle a perdu son visa d’ex­ploi­ta­tion. Pour être un jour redif­fusé sur grand écran, Abdel­la­tif Kechiche

À la une

Insolite: Son épouse ne lui donne que des filles, la justice lui autorise d’avoir une seconde épouse!

Un mari à porté plainte contre sa femme sous prétexte que celle-ci ne lui donnait que des filles. Suite à cette plainte le tribunal marocain a autorisé ce mari à