En Tunisie, le premier ministre reconnaît des erreurs lors de l’attentat de Sousse

En Tunisie, le premier ministre reconnaît des erreurs lors de l’attentat de Sousse

Le Monde.fr avec AFP

Le 03.07.2015 à 21h17

Mis à jour le 03.07.2015 à 21h37

Le premier ministre tunisien Habib Essid a reconnu, vendredi 3 juillet, que la police avait mis trop de temps à intervenir lors de l’attentat qui a coûté la vie à 38 touristes le 25 juin dans la région de Sousse. C’est la première fois qu’un responsable tunisien avoue des défaillances sécuritaires dans ce qui représente l’attaque la plus meurtrière de l’histoire du pays.

« Le temps de la réaction, là est le problème », a déclaré M. Essid à la BBC, une semaine jour pour jour après qu’un étudiant de 23 ans a ouvert le feu sur des vacanciers sur une plage de l’hôtel Imperial Marhaba. Selon lui, la police a été « bloquée partout », mais il n’a pas donné plus de précisions. Il a tenu à présenter ses excuses au nom de la Tunisie. « Nous sommes vraiment désolés pour ce qui s’est passé », a-t-il dit.

Plusieurs témoignages rapportent que le tueur a pu déambuler pendant au moins trente minutes, kalachnikov à la main, avant d’être finalement abattu par la police. En mars dernier, après l’attentat du Bardo à Tunis, des défaillances sécuritaires avaient déjà été pointées du doigt.

Lire aussi : En Tunisie, les craintes d’« une dérive sécuritaire » après les attentats

Source: En Tunisie, le premier ministre reconnaît des erreurs lors de l’attentat de Sousse

Previous A partir de demain, 1 kg de pommes de terre coûtera 750 millimes
Next Tunisie – Terrorisme : Journée à très… très haut risque ce samedi 4 juillet

À lire aussi

Politique

Tunisie : démarrage imminent de dix projets publics dans le gouvernorat de Bizerte

La commission régionale de contrôle des marchés publics de Bizerte a accordé son agrément pour la réalisation dans le gouvernorat d’une dizaine de projets d’une valeur globale de 10 millions

Politique

Al-Sissi veut « nettoyer la Libye »

Le président égyptien Abdelafattah Al-Sissi a indiqué dans une interview accordée à la radio française Europe 1, que « le peuple libyen [nous] appelle pour rétablir la paix et la

Politique

Tunisie : un remaniement dans le corps des gouverneurs

Le Chef du gouvernement, Habib Essid, a décidé, ce samedi 14 février 2015, un remaniement dans le corps des gouverneurs.  M’naouer Ouertani a été nommé gouverneur de Bizerte